Sélectionner une page

25 ans de thématiques pour une diversité de patrimoines

Le Salon International du Patrimoine Culturel fête son quart de siècle en 2019 ! Patrimoine à lui tout seul, devenu incontournable, il a su valoriser durant 25 ans une grande diversité de thématiques, illustrant toute la richesse du patrimoine !

Le(s) territoire(s), au cœur des enjeux du patrimoine

Profondément complémentaire, le patrimoine et les territoires représentent le socle de notre attachement, collectif et personnel, aux lieux de vie, de mémoire et d’histoire. Pendant presque 10 ans, l’aspect territorial s’est retrouvé au carrefour de nombreuses thématiques !

Ainsi, nous fêtions la première décennie du salon en célébrant la ruralité. Une valorisation du patrimoine vernaculaire pour honorer la beauté de nos campagnes, lavoirs, ponts, moulins et puits compris ! Dans une autre démarche, l’édition 2011 mettait à l’honneur le patrimoine urbain. Une occasion de porter une vision nouvelle et d’engager une réflexion sur un environnement hybride, en pleine mutation.

Le développement durable, l’environnement et le patrimoine éco-responsable s’insèrent eux aussi dans ce thème aux multiples facettes. Les éditions 2007 et 2012 avaient ainsi engagé des échanges précurseurs sur les enjeux de pérennité au cœur de nos villes, villages et paysages.

Encore d’actualité, ces aspects seront au centre des échanges de la prochaine édition, notamment grâce à la présence de nos partenaires Sites&Cités remarquables de France et Les Petites Cités de Caractères.

Le patrimoine, au carrefour des cultures

Le patrimoine français et européen est riche de nombreuses influences que le salon a su mettre en valeur au fil des années !

La méditerranée était par exemple à l’honneur il y a 15 ans pour son histoire et sa richesse culturelle inestimable. Le but était alors de valoriser ce territoire, entre Orient et Occident, berceau de savoir-faire ancestraux et socle de traditions millénaires.

Dans cette même logique, l’Europe était la star de la dernière édition. Valorisant une fois encore les dialogues entre les cultures, le patrimoine était représenté comme le fondement de cette formidable diversité culturelle.

Promouvoir des patrimoines parfois méconnus

Le rôle du salon est aussi de faire connaître d’autres aspects du patrimoine, moins ancrés dans les esprits.

L’édition de l’an 2000 était ainsi consacrée au patrimoine militaire. Une belle occasion de mieux faire connaitre les missions de transmission du Ministère de la Défense, qui assure la gestion de plusieurs centaines de monuments, anime plusieurs lieux de mémoires, participant de fait à l’attractivité des territoires.

De même, le patrimoine industriel était à l’honneur l’année suivante et prouvait l’intemporalité créative qui perdure encore aujourd’hui.

Qu’il s’agisse d’art sacré, d’ancrage dans les territoires, de tourisme, de progrès techniques et technologiques, d’architecture, le patrimoine fait partie de notre quotidien. Sa sauvegarde et sa transmission sont plus que jamais au cœur des préoccupations. Réunissant toute la palette de couleurs qui font de notre patrimoine le tableau qu’il est aujourd’hui, l’édition 2019 sera sous le signe du « Futur en Héritage »