Sélectionner une page

Ateliers d’Art de France

Le rendez-vous unique des acteurs du patrimoine, sous l’égide d’Ateliers d’Art de France

Ateliers d’Art de France organise le Salon International du Patrimoine Culturel depuis 2009. Rendez-vous incontournable pour les professionnels et passionnés, cet évènement unique au monde réunit chaque année plus de 300 exposants et près de 40 conférences et tables rondes animées par des experts du secteur. Au fil des années, le Salon est devenu un lieu de réflexion, d’échanges et de découvertes, fédérant l’ensemble des acteurs du patrimoine – institutions et collectivités, associations, manufactures, artisans d’art, entreprises et fournisseurs du patrimoine bâti, start-ups et médias spécialisés. Pour chaque édition du Salon, Ateliers d’Art de France s’attache à développer tant sa fréquentation et sa visibilité auprès du grand public et des professionnels, que son ouverture à l’international avec la présence d’exposants venus de différents pays.

Valoriser, soutenir, inviter au débat : telles sont les missions que se donne Ateliers d’Art de France sur le Salon International du Patrimoine Culturel à travers sa conférence annuelle, mais aussi ses prix et concours :

  • Prix de la Jeune Création Métier d’Art (PJCMA)
  • Concours Ateliers d’Art de France – catégorie patrimoine
  • Prix doté conjointement par Ateliers d’Art de France et Vieilles Maisons Françaises (VMF)

Ce rendez-vous annuel est une formidable opportunité pour les ateliers et professionnels des métiers d’art de donner à voir leur savoir-faire d’exception, à la croisée de l’héritage et de l’innovation. Hier, aujourd’hui comme demain, les métiers d’art sont les témoins historiques de notre patrimoine à travers les âges, et les garants de sa transmission aux générations futures. Permettant aux visiteurs la découverte d’une grande diversité de métiers, de sites, de monuments et de techniques qui font la richesse du patrimoine bâti et immatériel, le Salon invite aussi à s’interroger sur les enjeux actuels et futurs d’un secteur aux retombées culturelles, touristiques et économiques majeures.

Une mobilisation constante d’Ateliers d’Art de France depuis le début de la crise

Dès le début de la crise, Ateliers d’Art de France a fait le choix d’une action forte pour porter la voix des professionnels des métiers d’art et du patrimoine et faire en sorte qu’ils ne soient pas écartés des dispositifs d’aides mis en place par les pouvoirs publics.

La stratégie portée par Ateliers d’Art de France a été d’indiquer la nécessité pour les ateliers de métiers d’art de se rendre visibles auprès des pouvoirs publics en effectuant une demande d’aide et de porter une action collective par un ensemble de courriers, de messages et d’échanges avec les acteurs institutionnels, ainsi que d’alertes auprès des ministères.

Aux côtés de VMF, la Demeure Historique et le Groupement des entreprises de restauration des monuments historiques, Ateliers d’Art de France a fait le choix d’une action forte avec le courrier adressé au Ministère de la Culture et la réponse obtenue auprès du Ministère de la Culture pour porter, par une action collective, la voix des acteurs du patrimoine et veiller à leur accès aux dispositifs d’aides mis en place par les pouvoirs publics.

Ces démarches se sont accompagnées de la publication des résultats de deux enquêtes d’évaluation de l’impact de la crise sanitaire sur l’économie des ateliers d’art et son évolution a fait l’objet de deux enquêtes réalisées par Ateliers d’Art de France, diffusées pendant le confinement en avril et dans la période de reprise d’activité en juillet 2020.

Cette très large mobilisation collective a permis de faire aboutir la prise en compte des métiers d’art et du patrimoine au sein des dispositifs d’aide solidaire pendant le confinement.

Depuis la fin du mois de juin dernier, la majorité des entreprises de métiers d’art ne peut plus accéder au Fonds de solidarité pour les TPE du fait des conditions très restrictives d’accès à ce dispositif doublé de l’absence d’identification des métiers d’art faute de codes NAF unifiés et adaptés aux entreprises de métiers d’art.

Or aujourd’hui, dans un contexte d’annulation généralisée de la tenue des événements, sans perspective de reprise avant le printemps 2021, les métiers d’art entrent dans une nouvelle étape de cette crise, plus sourde, plus grave.
Les entreprises du secteur des métiers d’art sont dépendantes économiquement de l’événementiel. Privés de l’accès à leurs clients, les professionnels de métiers d’art s’enfoncent silencieusement dans une détresse profonde. La situation du secteur est un désastre et menace de s’enliser.

C’est aujourd’hui que nos ateliers d’art sont en situation de naufrage et doivent être aidés !

Les métiers d’art, ce sont pourtant 38 000 entreprises installées en France, dont l’activité est  répartie sur 281 métiers d’art, tous issus de savoir-faire complexes et chaque jour réinventés dans une constante démarche de création. Source d’innovation, créateurs d’emplois durables non délocalisables, ils sont le cœur battant de nos territoires et constituent une part essentielle de notre patrimoine, l’âme de notre pays.

À PROPOS D’ATELIERS D’ART DE FRANCE

​La mission d’Ateliers d’Art de France est de faire connaître le rôle et la place des métiers d’art dans notre société. Seul syndicat professionnel réunissant l’ensemble des 16 domaines des métiers d’art, il fédère plus de 6 000 professionnels sur le territoire national, de l’atelier unipersonnel à la manufacture d’art. Créé il y a 150 ans, il représente, défend les 281 métiers d’art dans leur diversité et contribue au développement économique du secteur, en France et à l’international.

Fédérateur, lanceur de débats et ferme défenseur des ateliers, au service du patrimoine et de la création, Ateliers d’Art de France est un espace de réflexion et d’innovations, comme l’illustre le travail de ses Commissions professionnelles ou sociales. Il est un lieu d’échange des professionnels des métiers d’art avec les institutionnels, les pouvoirs publics et la société.