Sélectionner une page

Découvrez le lauréat 2018 du prix « Métiers d’art et Patrimoine bâti »

Bravo à Jérôme Bonnin spécialiste de la remise en valeur du patrimoine gnomonique gravé et lauréat du Prix « Métiers d’art et Patrimoine bâti » !

Jeudi 25 octobre 2018, lors du Salon International du Patrimoine Culturel, le Prix AAF/VMF « Métiers d’Art et Patrimoine bâti » a été remis à Monsieur Jérôme Bonnin.

Organisé conjointement par Ateliers d’Art de France et les VMF, ce prix a pour but d’encourager la pérennité, l’accession ou le développement des métiers d’art au service du patrimoine bâti.

Le prix AAF/VMF « Métiers d’Art et Patrimoine bâti », récompense chaque année une personne, une entreprises ou un organisme porteur d’un projet ou ayant une action en cours en lien avec la transmission (reprise d’entreprise, transfert de savoir-faire, embauche d’un apprenti, reconversion professionnelle) ou la valorisation (pérennité d’un savoir-faire, mise en place d’une innovation, utilisation d’une technique ancestrale…)

Jérôme Bonnin
Spécialiste dans la remise en valeur du patrimoine gnomonique gravé (cadrans solaires, méridiennes notamment) sur les monuments historiques (classés, inscrits ou simplement remarquables) Jérôme Bonnin a participé au Prix dans la partie Valorisation. Sa volonté, renforcer ses compétences en restauration avec les cadrans sur enduis. Spécialiste des cadrans gravés, il souhaite développer son savoir-faire sur les cadrans sur des enduits traditionnels à la chaux. Ce projet nécessite près de 300h de formation auprès de spécialistes et un investissement important dans du matériel adapté. Il va donc pouvoir développer son activité et son savoir-faire par l’intermédiaire de la remise de ce prix et de la dotation de 10 000€ qui l’accompagne.

Prix d’Honneur
Un prix d’honneur a été décerné à l’entreprise Métafer Cfer, métallier d’art disposant de la qualification 4493 en ferronnerie d’art lui permettant d’intervenir sur des monuments classés MH. Ayant par exemple réalisé le portail de l’Hôtel de Ville de Paris, cette entreprise a postulé pour un projet de transmission afin d’augmenter sa capacité d’accueil de stagiaires et apprentis au sein de leur structure.