fbpx
Sélectionner une page

Le Ministère de la Culture dévoile sa stratégie en faveur du patrimoine

Le 17 novembre dernier, Françoise Nyssen a présenté sa stratégie pluriannuelle déployée sur la durée du quinquennat. “Cette stratégie est ambitieuse. Elle est à la hauteur de notre responsabilité : œuvrer pour une France plus unie et plus audacieuse que jamais”, a assuré la ministre de la Culture.

Click to accept cookies and enable this content

En prenant le partie d’adopter une politique culturelle de proximité en positionnant le patrimoine comme l’un de ses piliers Françoise Nyssen a identifié quatre défis pour ce dernier : le restaurer, le valoriser, le transmettre et faire avancer l’Europe.

Premier défi : restaurer le patrimoine

  • Le budget dédié à l’entretien et à la restauration du patrimoine augmentera de 5% l’an prochain pour être porté à 326 millions d’euros ;
  • Il sera sanctuarisé pendant la durée du quinquennat ;
  • Un fonds spécifique de 15 M€ sera créé dès 2018 pour les petites communes, pour les aider à restaurer le patrimoine fragilisé qu’elles abritent ;
  • Lancement dès aujourd’hui d’une plateforme participative pour permettre aux citoyens de signaler des monuments en péril. Cette plateforme accompagnera la mission que le président de la République a confié à Stéphane Bern;
  • Création d’un tirage spécial du Loto pour le patrimoine proposé par dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017 ;
  • Simplification des démarches des propriétaires de patrimoine protégé.

Deuxième défi : valoriser le patrimoine

  • Revitalisation des centres villes anciens : le gouvernement a lancé cet automne une expérimentation dans 17 villes. Objectif : faire de la restauration patrimoniale un levier d’attractivité et de dynamisme économique ;
  • Création d’une marque “Patrimoine de France” pour rassembler derrière une même bannière la multitude de labels qui identifient le patrimoine aujourd’hui ;
  • Nous allons faire évoluer le rôle des Architectes des Bâtiments de France : renforcer le conseil et la pédagogie en amont pour mieux répondre aux enjeux du développement durable et accélérer la délivrance des autorisations.

Troisième défi : transmettre le patrimoine

  • Création d’une plateforme numérique pour promouvoir les métiers du patrimoine et les formations pour y parvenir ;
  • Lever les freins à l’apprentissage dans les métiers du patrimoine : nous y travaillerons dans le cadre de la réforme de l’apprentissage portée par le gouvernement ;
  • Sensibiliser nos enfants aux enjeux et à la diversité du patrimoine, gardien de notre mémoire, pour lutter contre ceux qui tentent de simplifier ou de détourner le passé ;
  • Développement des partenariats entre les écoles et les sites patrimoniaux à proximité pour favoriser les sorties et les activités culturelles des élèves ;
  • Parce que le patrimoine doit être accessible à tous, les monuments et les sites devront poursuivre leurs investissements en direction des publics en situation de handicap ;
  • Pour que le numérique soit une chance pour le patrimoine, nous allons lancer un appel à projets pour soutenir les initiatives en matière de réalité augmentée.

quatrième défi : faire avancer l’Europe

  • Création d’un “Grand Tour” du patrimoine pour inviter les citoyens français et européens à voyager sur des itinéraires communs ;
  • Projet d’un Erasmus de la culture et proposition de lancement d’un projet-pilote autour des métiers du patrimoine en 2018.