Sélectionner une page

STÉPHANE LEROUX LAURÉAT CONCOURS ATELIERS D’ART DE FRANCE CATEGORIE PATRIMOINE

Pluridisciplinaire et intergénérationnel, le Concours Ateliers d’Art de France participe depuis sa création en 2012 au développement des métiers d’art sur les territoires en récompensant le talent, le savoir-faire et la richesse créative au niveau régional et national. Les candidats ont la possibilité de concourir dans deux catégories : « Création » et « Patrimoine ». Après la désignation de lauréats ou candidats régionaux, deux lauréats nationaux sont désignés parmi chaque catégorie.

Le jury* du Concours Ateliers d’Art de France 2020, réuni le mercredi 14 octobre au siège d’Ateliers d’Art de France, sous la présidence d’Aude Tahon, a décerné le Prix national de la catégorie « Patrimoine » à Stéphane Leroux (SARL LEROUX), Compagnon charpentier pour sa pièce Le Dôme à L’Impériale.

STÉPHANE LEROUX – COMPAGNON CHARPENTIER

Compagnon charpentier, apprenti dès l’âge de 14 ans, Stéphane Leroux apprécie chaque étape de son métier : l’étude du chantier, le taillage de la charpente pièce par pièce à l’atelier puis le levage, spectaculaire, « qui constitue toujours un choc visuel ». A Nogent-le-Bernard, Stéphane Leroux a repris l’entreprise familiale créée par son père en 1964. Spécialisée dans la restauration du patrimoine civil et religieux, celle-ci intervient notamment auprès des manoirs dont le département de la Sarthe est particulièrement riche. « Nous restaurons les charpentes à l’identique avec les techniques anciennes et les moyens d’aujourd’hui. Les outils contemporains nous permettent de résoudre, dans le respect du travail traditionnel, des problématiques que les anciens ne savaient pas régler ». Restituer ex nihilo la charpente à l’impériale d’un des pavillons du manoir de Verdigné datant de 1590 relevait du défi. « C’était un travail exceptionnel qui n’arrive qu’une fois dans la vie d’un charpentier. Sans l’expérience acquise lors de mon tour de France de compagnon, je n’aurais pas réalisé cet ouvrage dans les mêmes conditions ! ».

Le manoir de Verdigné est un ensemble de bâtiments fortifié au XVIe siècle et flanqué de quatre pavillons défensifs. Une photo datée de 1890 atteste que le pavillon nord-est était à l’origine coiffé d’un dôme à l’impériale. Contrairement à une coupole classique, ce dôme est déterminé à sa base par une courbe convexe, prolongée d’une contrecourbe concave. De plus, la charpente est asymétrique car posée sur les maçonneries du pavillon au plan bastionné. « Il s’agissait donc de raccorder sur des arêtes rectilignes des versants irréguliers », précise Stéphane Leroux. « Sablières », « arêtiers », « chevrons formant ferme » … ont été taillés en atelier, dans du chêne local, à partir d’épures tracées au sol. Les pièces ont été numérotées, comme dans un jeu de construction. Stéphane Leroux et son équipe ont ensuite procédé sur site à l’assemblage et au levage de la charpente. Couvert d’ardoise, ce dôme conçu pour durer des siècles magnifie son asymétrie dans l’élégance de l’architecture Renaissance.

Découvrez en vidéo ce travail de rénovation 

 

COUPS DE CŒUR DU JURY

Découvrez également en vidéo les trois pièces « coups de cœur du jury 2020 » :

* Membres du jury Patrimoine 2020 :

  • Aude Tahon, Créatrice textile, Présidente d’Ateliers d’Art de France
  • Daniel Pelegrin, Ébéniste, Vice-Président d’Ateliers d’Art de France
  • Matéo Cremades, Sculpteur sur parchemin, lauréat national du Concours 2019 catégorie « Patrimoine »
  • Jean-Pierre Lebureau, Sculpteur ornemaniste, MOF
  • Annie Regond, Administratrice de l’Union REMPART et Historienne de l’art
  • Marie Rousvoal, Vitrailliste, directrice générale des ateliers Duchemin